Live à la Chapelle

Kat Onoma

15,00

10 en stock

UGS : 00023 Catégorie :

Ce second album live a été enregistré les 22 et 23 septembre 2001, mais pas n’importe où et dans n’importe quelles circonstances. Cette année-là, Rodolphe Burger a lancé la création d’un festival pluri-artistique dans sa petite ville alsacienne d’origine, Sainte-Marie-aux-Mines : « C’est dans la Vallée ». Festival qui, depuis, s’est considérablement renforcé, a trouvé son profil d’équilibre et suscite un bel engouement… Pour sa toute première édition, Kat Onoma se devait de figurer en tête d’affiche, d’autant que le groupe venait de sortir de son silence avec un disque aussi surprenant que splendide. C’est donc dans la chapelle de Saint-Pierre-sur-L’Hâte, un bâtiment du XVIIème siècle pas spécialement conçu pour des concerts de rock mais à l’acoustique idéale, que le quintette se livre devant un public réduit. Ambiance intimiste encore garantie…

01Petit Vagabond
02Be Bop de Beep
03Cupid
04Magic
05Soirs de Sam
06Old Trouble
07Ballade Mexicaine
08Change Blues
09Over You
10Family Dingo + Radioactiviy

Informations complémentaires

Poids 65 g
Formats

CD

À Propos

La set-list met fortement l'accent sur le dernier album, paru quelques mois auparavant. Le groupe s'est donc entouré d'un violoniste et d'un violoncelliste, sans oublier le fidèle Marco de Oliveira au séquenceur. Résultat : les musiciens adaptent parfaitement à la scène des morceaux que l'on pouvait croire prisonniers d'un processus d'élaboration en studio. Au contraire même, ils gagnent en puissance sans rien perdre de leur chatoiement. La maîtrise et le feeling du groupe, après quinze ans d'activité, n'y sont pas pour rien. On a donc, encore une fois, affaire à un pur moment de musique, à un spectacle époustouflant de densité et jalonné de petites surprises…

Parmi celles-ci, l'émouvante entrée en matière du « Petit Vagabond » échappé de Meteor Show, mise en musique tamisée d'un poème de William Blake, ou le classique « Cupid », joué de manière extrêmement tendue et abrasive, à la Far from the pictures. Puisque les vénérables murs ont tenu le choc malgré l'embrasement de l'air, le groupe en rajoute une couche en claquant un « Family Dingo » absolument décoiffant, à la limite de la cacophonie free jazz. Après un « Radioactivity » terminal, émergeant de cinq minutes de mutisme tel un monstre venu des abysses, pas la peine de continuer : tout est calciné, place au silence pour de bon…

Crédit

Chant, guitares : Rodolphe Burger
Guitares, saxophone, chant : Philippe Poirier
Trompette, chant : Guy Bix Bickel
Batterie, chant – guitare et chant sur "Over you" : Pascal Benoit
Basse : Pierre Keyline
Séquences, chant : Marco de Oliveira
Violon : Gérard Tempia-Bonda
Violoncelle : Frédéric Deville

Enregistrement : Joël Theux
Mixage : Luc Tytgat & Joël Theux (Studio Dada, Bruxelles)
Production exécutive : Valérie Perrin & Sergeï Balmayer
Pochette : Grégoire Hespel

℗ Dernière Bande © Dernière Bande, sauf 1 : Dernière Bande/Naïve, 3 : Dernière Bande/Warner Publishing, 9 : Oakfield Avenue Music Ltd/Dunbar Music inc (BMI), 11 : Golden Cloud/EMI publishing France